ETH

Quel impact aura la nouvelle loi estonienne sur les crypto-monnaies?


De nombreux pays européens ont adopté des crypto-monnaies, en particulier le Bitcoin. En termes de fintech et de conditions globalement favorables pour l’industrie des crypto-monnaies, l’Estonie est l’un des leaders en Europe. Cependant, il existe désormais de nouvelles lois ciblant le secteur, qui affecteront la situation dans le pays.

Si vous souhaitez trouver les dernières nouvelles financières et en savoir plus sur la nouvelle loi estonienne sur les crypto-monnaies, veuillez télécharger l’application mobile Born2Invest.

L’industrie européenne de la crypto-monnaie

Selon l’incident de crypto-monnaie, les crypto-monnaies sont légales dans toute l’UE, mais les normes réglementaires et fiscales spécifiques varient considérablement. En ce qui concerne les questions fiscales, la plupart des pays de l’UE sont guidés par la décision de la Cour de justice européenne de 2015. Selon la décision, les transactions de crypto-monnaie devraient être exonérées de TVA et les détenteurs de jetons devraient payer l’impôt sur les gains en capital.

Progressivement, tous les pays ont adapté leurs normes réglementaires de crypto-monnaie à la recommandation du GAFI du 21 juin 2019. Selon ces recommandations, les sites Web de crypto-monnaie devraient commencer à se conformer aux normes strictes KYC / AML, ainsi qu’à échanger des données utilisateur entre eux et avec les régulateurs.

En janvier 2020, la 5e directive anti-blanchiment de l’Union européenne (5 AMLD) est entrée en vigueur, exigeant l’enregistrement obligatoire des échanges de crypto-monnaie auprès des régulateurs financiers et le transfert des adresses des portefeuilles d’actifs des clients à ces derniers. Dans l’ensemble, l’UE renforce progressivement sa surveillance du marché des crypto-monnaies.

La situation de l’industrie des crypto-monnaies en Estonie

L’Estonie est également l’un des pays les plus intéressés par l’industrie de la crypto-monnaie. Les autorités considèrent les crypto-monnaies comme des biens numériques qui peuvent être utilisés comme instruments de paiement, mais pas comme monnaie légale. Comme dans d’autres pays européens, en Estonie, la crypto-monnaie d’échange doit obtenir deux licences: l’une auprès de l’opérateur d’échange de devises virtuelles et l’autre auprès de l’opérateur de portefeuille de devises virtuelles.

En janvier 2020, les autorités du pays ont annoncé que, conformément à la loi estonienne sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, les prestataires de services de change virtuel seront traités de la même manière que les institutions financières.

Cependant, le 5 AMLD récemment mis en œuvre aura également un impact en Estonie. Les licences précédemment obtenues devront également respecter les nouvelles règles, ce qui sera très préjudiciable à l’échange de crypto-monnaies. L’Estonie ne semble avoir d’autre choix que de répondre aux exigences.

Les crypto-monnaies devraient être considérées comme des classes d’actifs alternatives uniques

Les crypto-monnaies sont universelles. Ils peuvent agir comme un transfert de fonds, un produit de sécurité ou un produit pour les investisseurs, ou comme un simple code pour les programmeurs.

L’expérience des régulateurs du monde entier et de l’Estonie montre que les crypto-monnaies sont difficiles à attribuer à une classe d’actifs existante. Le transfert des normes réglementaires traditionnelles vers les crypto-monnaies n’est pas efficace. De plus en plus de régulateurs tendent à l’idée évidente que ces devises devraient être considérées comme des classes d’actifs uniques avec des avantages, des risques et une base juridique uniques, contrairement à toutes les autres devises.

De plus, étant donné que les crypto-monnaies sont très différentes les unes des autres – en considérant uniquement les projets décentralisés et centralisés – il est probable qu’elles devraient être divisées en différentes catégories.

En fin de compte, la façon dont les crypto-monnaies sont classées détermine en grande partie l’avenir du marché. Le secteur estonien des crypto-monnaies sera contraint de s’adapter à l’innovation, faute de quoi le pays sera confronté au risque de révocation de licences.

Avertissement: Cet article a été écrit par un contributeur tiers et ne reflète pas les opinions de Born2Invest, sa direction, ses employés ou ses collègues. Veuillez consulter notre avis de non-responsabilité pour plus d’informations.

Cet article peut contenir des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont généralement identifiées par «croire», «projet», «estimer», «devenir», «planifier», «vouloir» et des expressions similaires. Ces déclarations prospectives impliquent des risques et des incertitudes connus et inconnus, y compris les avertissements et les risques suivants discutés dans cet article et ailleurs sur ce site. Bien que la société puisse croire que ses attentes sont fondées sur des hypothèses raisonnables, les résultats réels que la société peut obtenir peuvent différer sensiblement de tout énoncé prospectif. Les énoncés prospectifs ne reflètent que les opinions de la direction de l’entreprise à la date du présent rapport. De plus, veuillez vous assurer de lire ces informations importantes.

Le contributeur tiers a publié pour la première fois dans le magazine « Cryptocurrency Scientist » et a traduit et adapté le texte original. En cas de divergence, le document original prévaudra.

Bien que nous ayons fait de notre mieux pour fournir des traductions précises, certaines parties peuvent être incorrectes. Born2Invest n’assume aucune responsabilité pour les erreurs, omissions ou ambiguïtés dans les traductions fournies sur ce site. Toute personne ou entité qui s’appuie sur du contenu traduit est à ses propres risques. Born2Invest n’est pas responsable des pertes causées par l’exactitude ou la fiabilité des informations traduites. Si vous souhaitez signaler des erreurs ou des inexactitudes dans la traduction, nous vous suggérons de nous contacter.

UNE

Source d’information: compilé à partir des informations 0RN de BORN2INVEST. Le droit d’auteur appartient à l’auteur Michael Jermaine Cards et ne peut être reproduit sans autorisation.