Nouvelles

Canada: les échanges cryptographiques doivent être enregistrés auprès des régulateurs financiers en juin de l'année prochaine


Selon l'annonce publiée le 10 juillet, à compter du 1er juin 2020, les transactions de crypto-monnaie canadiennes devront obligatoirement être enregistrées auprès du Centre d'analyse des opérations et déclarations financières du Canada [FinTRAC].

Cette exigence entrera en vigueur avec d'autres amendements à la nouvelle loi du Canada sur la lutte contre le blanchiment d'argent l'année prochaine.

Il est signalé que les bourses de crypto-monnaie doivent également se conformer à la politique «Connaissez votre client» et signaler toute transaction suspecte aux organismes de réglementation canadiens, ce qui inclut également la tenue des registres de leurs clients et le recrutement de responsables de la conformité pour leurs plates-formes.

Selon un rapport du Globe and Mail, la conformité à ces politiques est jusqu'à présent volontaire, mais certaines bourses choisissent encore de le faire.

Selon des rapports, la mise en œuvre de la nouvelle politique a pour but de permettre aux banques canadiennes de se joindre au marché des crypto-devises.

Selon Lori Stein, associée du cabinet d’avocats commercial Osler, Hoskin & Harcourt, les institutions financières canadiennes s’inquiètent traditionnellement des risques de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme par le biais d’échanges de crypto-devises. Stein a dit:

«J'espère que l'enregistrement et la conformité sont maintenant nécessaires, de même que la supervision de FinTRAC, les banques et autres entités financières seront plus ouvertes pour servir le secteur de la monnaie virtuelle et gérer le secteur de la monnaie virtuelle.»

Cependant, Stein a souligné que certaines bourses internationales pourraient être réticentes à se conformer aux nouvelles règles canadiennes. Selon des rapports, d'autres experts ont également convenu que, en invoquant des exigences réglementaires obligatoires, les bourses de crypto-monnaie pourraient choisir de supprimer le marché canadien.

Moe Adham, PDG de la start-up blockchain, Bitaccess, a déclaré au Globe and Mail: "Je souhaite voir certaines entreprises délocaliser à l'extérieur du Canada et des entreprises internationales empêchant les Canadiens d'entrer."

Certaines personnes disent que les nouvelles politiques de réglementation peuvent également motiver les clients d’échange de crypto-monnaie. "Il est possible de repousser la crypto-monnaie vers le bas", a déclaré Charlene Cieslik, responsable de la lutte contre le blanchiment d'argent chez Coinsquare, une bourse de crypto-monnaie canadienne. Les clients qui ne veulent pas divulguer d'informations à la bourse peuvent juste échanger directement.

Comme le signalait précédemment Cointelegraph, une facture a été signée en 2014, obligeant certaines entités étrangères à enregistrer les paiements en bitcoins [BTC] auprès de FinTRAC.

de

 Source: compilées à partir des informations 0x de COINTELEGRAPH, original: https://cointelegraph.com/news/canada-crypto-exchanges-must-register-with-financial-watchdog-next-june. Le droit d'auteur est la propriété de l'auteur et ne peut être reproduit sans autorisation.